Lettre d'un Zemigre à son père

August 25, 2020 · 4 mins read

cette lettre est un chef d’hoeuvre d’houmour ,mais il faut bien connaitre les subtilités du dialect marocain pour apprécier son contenu !

  • MON ACCOUCHEUR (walid) le cher :

Si tu savais vu combien il est difficile de photographier un morceau de pain dans dehors. A mon pere l’affectueux (hnin), juste tais toi et ca suffit.

Ta lettre est arrivee sur moi, et je l’ai attrapee. Je l’ai lue et j’ai compris son distinataire (lmekssoud). Depuis qu’elle est venue sur moi, le sommeil s’est envolé sur moi, et mon coeur se coupe morceaux morceaux. Vous etes restes sur moi beaucoup et sans mesure. Je mendie Dieu pour qu’il vous donne la sante et le feu. Et que Dieu nous amene tous dans la lumiere et le salaire (khlass).

J’ai exporte a toi quelque argent pour que tu tournes le mouvement un peu. Paie le loyer, l’eau et l’electricite qui sont sur toi et aussi le carnet de Hmad Eshelh. Ne frappe le calcul a rien. Le Singe agricole doit attendre un peu. Dis leur que le temps est un peu fatigue, mais que tes vaches ne sont pas folles. Dans les cotes de Mars le temps va s’agiter.

Tu m’as dit que mon frere Hamid est sorti sur la route, dis-lui que si il se perd il n’a qu’a attraper la terre. Il lui manque de faire une vente et achat sur sa tete. Aujourd’hui, chacun frappe sur sa tete. Si il continue de se clouer (tmesmar) sur nous et qu’il ne suive pas nos paroles, qu’il nage dans sa mer. Celui qui a elle, a elle (li liha liha). Que dieu nous donne celle dans laquelle il y’a de l’abondance.

Quant a ma soeur Mina, dites-lui de ne pas se depecher sur le mariage, ceux qui sont depeches sont morts. Que dieu lui apporte un fils des gens. Tu ne sais pas l’abondance dans qui elle est.

Dis a mon accoucheuse que la tete de la boutique qu’elle m’a envoyee est tres belle. Ainsi que les herbes du refroidissement. Que Dieu vous fleurisse (nawwarkoum) pour du livre que le mendiant (taleb) Si Ben Achir a ecrit pour moi, et que vous m’avez exporte. Je l’ai toujours dans mon cou. Il me protege beaucoup de l’oeil (laayn).

Dis lui aussi que mes yeux sont encore sur Ittou la fille du beigneteur (shefnaj) le berbere. C’est une famille de la conservation et de la timidite.

J’etais malade dans le mois de Interdit (moharram), j’ai attrape le lit quinze jours, les medecins m’ont cherche et m’ont leve le sang. Ils m’ont dit que je n’ai ni sel ni sucre, seulement un peu de froideur. Maintenant le temps m’a passe, et je suis avec abondance Dieu Roi De merci.

Ici dans la terre d’etrangement, la vie est difficile, meme si nous photographions l’argent, le temps n’est pas jusqu’a la-bas, il n’y a que cours apres moi, je cours apres toi et celui qui se neglige se rase.

Mon Saveur (maalam) est content de moi., je travaille dans sa societe d’education de poules. Il m’a ajoute dans le salaire et m’a marque dans le coffre de la garantie sociale.

Je suis venant (jay) au Maroc avant la tete de l’annee, si Dieu le veut et le facilite. Preparez vos tetes pour que je vous amene frapper un tour a Marrakech et voir la mosquee de fin de monde, les sept hommes et ajoute et ajoute… ( ou zid ou zid)”

Signe: Beauté De La Religion (Zin Eddine)min talyan